Lobbyiste : un métier de la communication publique et politique

Aucun commentaire

Le métier de lobbyiste fait partie intégrante de la communication publique et politique. Né après celui de consultant en affaires publiques, le lobbyiste défend et représente les entreprises ainsi que les organisations au niveau juridique. C’est un peu le juge de la communication, il veille au respect des projets et des lois ! Proche des élus, il constitue la défense, les explications et joue un rôle d’informateur pour les entreprises/organisations et les législateurs. Un métier peu commun dans la communication publique et politique mais essentiel. Le lobbyiste doit être à l’aise avec le droit et les règles pour pouvoir influencer les décisions et remettre les choses en contexte ! Il exerce son métier dans un cabinet ou directement au sein des organisations ou entreprises

Les compétences nécessaires ?

 

Le lobbyiste doit avoir de bonnes connaissances du fonctionnement des institutions publiques ainsi qu’une culture générale. Évidemment, une capacité oratoire est un plus, puisqu’il est amené à défendre des projets et à se faire respecter auprès de législateurs nationaux. Il doit, de plus, avoir un bon sens de l’écoute et de la communication pour être crédible et pour assurer ses informations auprès de son oratoire. Un bon lobbyiste reste en outre très rigoureux, autonome et dynamique !

Quelles études pour devenir Lobbyiste ?

 

Le métier de lobbyiste requiert au minimum un bac +5. Le diplôme d’IEP, d’école de commerce ou les masters en droit, en affaires publiques, en économie, en relations internationales ou un MBA en communication publique et influence. 

Auteurs : MARIE GUINARD

Catégories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *