Les Journées Européennes du Patrimoine : un événement au service du marketing territorial

Aucun commentaire

La 37e édition des Journées Européennes du Patrimoine s’est déroulée le week-end du 19 et 20 septembre avec pour thème “Patrimoine et éducation-apprendre pour la vie”. Une édition un peu particulière, dans un contexte sanitaire très incertain en raison duquel de nombreuses villes ont dû annuler celles-ci.

Les Journées Européennes du Patrimoine sous le signe du Covid-19

 

Cet événement qui revient chaque année est le moment propice pour se lancer dans l’exploration de nouveaux lieux d’exception dont la plupart restent fermés au public durant l’année. Cette 37e édition a vue s’ouvrir 11 500 lieux et monuments au grand public contre près de 16 000 les années précédentes. Suite aux mesures prises par le gouvernement, les jauges de visiteurs ont dû être revues à la baisse, et l’imposition du respect des mesures sanitaires (port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique, distanciation sociale) était à l’ordre du jour durant les visites.

Un événement incontournable pour les territoires

 

Les Journées Européennes du Patrimoine sont devenues au fil du temps l’un des événements les plus attendus de l’année par les Français. Et cela, les villes et collectivités l’ont bien compris et s’investissent un peu plus chaque année afin de faire découvrir aux habitants, et aux touristes les moments et lieux qui font le territoire français. Un investissement qui s’inscrit dans une démarche de marketing territorial, et qui constitue un levier d’attractivité pour de nombreuses villes. L’occasion de travailler sur l’image du territoire à travers une communication inédite sur un pan de son histoire.

Des journées inscrites dans une démarche de marketing territorial

 

Il est désormais plus que jamais important de révéler les lieux historiques et les secrets de nos territoires habituellement dissimulés au public. Des visites qui sont donc à la fois organisées dans une perspective de transmission culturelle et historique, mais également dans l’idée de construction de l’image de chaque territoire.

Le marketing territorial est ainsi aujourd’hui de plus en plus sollicité dans un souci de valorisation du patrimoine local. Il faut pour les villes et collectivités, réussir à construire une identité pour leur territoire, à laquelle les citoyens doivent parvenir à s’identifier. Cela passe par la construction d’une histoire à la fois désirable et belle que l’on va raconter d’un territoire. Par ce biais, les collectivités vont chercher à sublimer leur territoire pour ceux qui y habitent ainsi que pour tous ceux qu’elles veulent attirer et séduire.

C’est ce que cherche à faire la ville de Paris en ouvrant de prestigieux monuments aux citoyens comme l’Elysée, ou encore le Palais du Luxembourg (Sénat) et le Petit Luxembourg, des lieux riches d’histoire et dont les visites permettent de raconter une histoire et de vendre un imaginaire afin de séduire le visiteur. Les Journées Européennes du Patrimoine sont ainsi l’exemple parfait d’une stratégie de valorisation de mise en images des territoires auprès des citoyens.

Auteur : Mélissa furic

Source image : Toutel’europe.eu

Catégories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *