Nicolas Dupont-Aignan

Aucun commentaire

Debout, plutôt que d’être en marche

Comme pour chaque candidat, notre rôle est simplement de résumer les axes des programmes de chaque candidat à la présidentielle de 2022, ni plus, ni moins. Notre objectif est d’informer, pas d’orienter le vote, peu importe le candidat, et dans une démarche de neutralité journalistique. 

 

Biographie courte 

Diplômé de Sciences-Po Paris puis de l’ENA, Nicolas Dupont-Aignan a ensuite connu une carrière mouvementée. Tout d’abord membre du RPR et de l’UMP, il a décidé de fonder son propre parti politique en 2008, Debout la République, qui se nomme désormais Debout la France, se revendiquant du Gaullisme et du souverainisme. Il est également député de l’Essonne depuis 1997, et a été maire d’Yerres de 1995 à 2017.  C’est sa troisième candidature aux élections présidentielles, après 2012 et 1,79% des voix, et 2017 et 4,70%. Il forme une alliance pendant l’entre-deux-tours avec Marine Le Pen durant l’élection de 2017, avec la promesse d’un poste de premier ministre à la clé. Cette alliance disparaît suite à l’élection d’Emmanuel Macron. 

 

Résumé du programme 

Le programme de Nicolas Dupont-Aignan pourrait, en cas d’élection, apporter des changements immédiats. En effet, le candidat souhaite par exemple revenir au septennat, le régime présidentiel utilisé pour la dernière fois entre 1995 et 2002 durant le premier mandat de Jacques Chirac. Il faut noter que ce mandat serait en revanche non renouvelable, impossible donc de voir un même président à la tête du pays pendant 14 ans. Le représentant de Debout la France souhaite également reconnaître le vote blanc, ce qui pourrait être mis en place d’ici aux prochaines élections législatives. En cas de victoire du vote Blanc, l’élection serait reportée et les candidats battus éliminés. Tout candidat à un mandat devra avoir un casier judiciaire vierge également. Une justice plus ferme est un axe majeur du programme, avec notamment la volonté d’abaisser la majorité pénale à 16 ans, tout en créant 40 000 places de prison, mais également instaurer des peines planchers pour les auteurs de violences conjugales. Nicolas Dupont-Aignan vise aussi l’expulsion des délinquants étrangers à l’issue de leurs peines de prison, proposant également des peines de prisons dans leurs pays d’origine s’il y a la possibilité de le faire. 

Un autre point important concerne l’Europe, car le candidat souhaite modifier son fonctionnement en voulant obtenir une communauté des nations libres, ou bien en sortir en cas d’échec. Logiquement, son programme refuse toute nouvelle intégration parmi l’Union Européenne. Pour finir, le candidat propose des mesures pour la jeunesse, il souhaite par exemple créer un service national civique obligatoire de 3 mois à l’âge de 18 ans, avec la possibilité de le prolonger par un service militaire d’un an. Il y aurait également la possibilité de passer son permis de conduire gratuitement à la fin des 3 mois. L’apprentissage ne serait pas en reste car Nicolas Dupont-Aignan souhaite revenir à l’ancienne version du bac avant la réforme de Jean-Michel Blanquer, en remettant en place les anciennes filières générales (L, ES, S), mais également en augmentant le temps hebdomadaire de l’apprentissage du français et des maths à l’école primaire. 

Les axes du programme :

 

Economie
 
  • Augmenter les salaires de 8 %
  • Indexer les retraites au minimum sur l’inflation
  • Indexer les salaires dans le public sur l’inflation
  • Rétablir un impôt sur les très grandes fortunes
  • Réserver 75 % des marchés publics aux fabrications françaises
  • Allouer 3 % du PIB à la recherche
  • Séparer les banques de dépôt des banques d’affaires
  • Réduire les frais bancaires
  • Ne sauver les banques qu’au niveau national et au moindre coût pour le contribuable
  • S’émanciper de la Banque centrale européenne (BCE)
  • Augmenter l’effort budgétaire en faveur de l’autonomie
  • Reconstruire une filière nucléaire d’excellence
  • Soutenir les jeunes agriculteurs
  • Stabiliser le nombre de fonctionnaires
  • Ne pas augmenter le smic mais baisser les cotisations
  • Supprimer la TVA sur les protections hygiéniques féminines, les honoraires d’avocat et la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques)
  • Défiscaliser les charges sur les heures supplémentaires
  • Baisser les cotisations dans l’industrie et l’agriculture
  • Limiter les grandes surfaces dans les agglomérations grandes et moyennes
  • Favoriser la transmission d’entreprises et de terres agricoles
  • Renforcer la régulation du système financier
  • Imposer le bénéfice consolidé des multinationales au prorata du chiffre d’affaires réalisé dans le pays
  • Interdire les poids lourds sur les autoroutes les jours de grande affluence
  • Consacrer davantage de budget aux villes moyennes, aux campagnes et à l’outre-mer
  • Bâtir un plan d’investissements publics en outre-mer
  • Alléger les cotisations des entreprises égalitaires
  • Relancer la participation en entreprise
  • Développer les circuits courts et la consommation de fruits et légumes
  • Ne pas alourdir le barème de l’impôt sur le revenu
  • Relocaliser la production de médicaments
  • Taxer l’exploitation des données personnelles
  • Diviser par deux l’imposition des bénéfices réinvestis en France
  • Garantir épargne et dépôts jusqu’à 150 000 euros
  • Favoriser l’apprentissage 

 

Environnement

 

  • Ne plus implanter d’éoliennes
  • Multiplier par six les moyens consacrés à l’isolation thermique
  • Renationaliser les autoroutes
  • Supprimer des taxes sur l’essence et les véhicules
  • Instaurer un bonus-malus favorable aux véhicules électriques
  • S’associer à un « référendum pour les animaux »
  • Conforter le modèle nucléaire et hydroélectrique français
  • Lancer un plan de lutte contre la pollution plastique
  • Baisser le prix des transports avec la métropole pour les ultramarins
  • Créer un fonds national d’aide aux associations de protection animale
  • Alléger les restrictions de circulation dans certaines villes
  • Supprimer le permis à point et revenir aux 90 kilomètres/heure
  • Maintenir et rénover le réseau ferroviaire traditionnel

 

Culture

 

  • Ouvrir les musées gratuitement le dimanche aux Français
  • Renforcer la protection du patrimoine
  • Généraliser le Pass’Sport à tous les 6-18 ans
  • Défendre l’exception culturelle française
  • Promouvoir l’utilisation du français
  • Améliorer l’autonomie, l’accès à la culture et aux loisirs des handicapés

 

Education

 

  • Maintenir la gratuité des universités
  • Rétablir le bac et renforcer les apprentissages fondamentaux

 

Sécurité

 

  • Recruter 40 000 soldats
  • Recruter 30 000 représentants des forces de l’ordre et 10 000 personnels administratifs
  • Baisser la majorité pénale à 16 ans
  • Ouvrir un bagne pour faits de terrorisme
  • Créer un service national civique obligatoire ( de 3 mois, avec une possibilité d’une année de service militaire à la suite)
  • Sortir du commandement intégré de l’OTAN
  • Associer les citoyens au maintien de l’ordre
  • Renforcer les pouvoirs des policiers face au trafic de drogue
  • Lutter contre les mouvement terroristes en dehors des frontières

 

Société

 

  • Lutter contre la désertification médicale
  • Accorder des primes au personnel hospitalier
  • Garantir la prise en charge des enfants handicapés à l’école
  • Revaloriser l’allocation aux adultes handicapés ( AAH) à 1060 euros
  • Introduire des peines planchers pour les récidives et les agressions des forces de l’ordre
  • Ouvrir 40 000 places de prison et abroger les aménagements de peine
  • Rétablir l’autorité de l’État dans les prisons
  • Simplifier la procédure pénale
  • Assurer la neutralité politique des magistrats
  • Remettre les mineurs isolés étrangers à leur pays d’origine
  • Expulser les fichés S pour radicalisation
  • Adapter la justice aux violences faites aux femmes
  • Dissoudre les associations non signataires de la charte de l’islam
  • Restreindre le droit d’asile
  • Ouvrir des internats d’excellence et de discipline
  • Ne pas prolonger le délai de l’IVG à plus de douze semaines
  • Instaurer un délai de carence pour les étrangers et lutter contre la fraude
  • Bannir les signes religieux dans la sphère du service public
  • Être plus sévère avec les squatteurs
  • Doubler le nombre d’unités de soins palliatifs
  • Accélérer les décisions de justice
  • Renforcer l’interdiction pénale de la GPA
  • Mettre fin à la tarification à l’acte
  • Refuser la légalisation du cannabis
  • Supprimer le droit du sol et conditionner la naturalisation à un niveau de français
  • Supprimer la TVA des honoraires d’avocat pour les particuliers
  • S’affranchir des conventions européennes sur l’immigration
  • Expulser les délinquants étrangers à l’issue de leur peine
  • Augmenter de 20 % les salaires des enseignants
  • Supprimer l’état d’urgence et le pass sanitaire

 

Social

 

  • Ouvrir 250 000 places de crèche 
  • Maintenir l’âge minimum de départ à la retraite et la durée de cotisation aux niveaux actuels
  • Créer un contrat de location-accession 
  • Rendre gratuit le permis de conduire en échange d’un travail d’intérêt général d’un mois
  • Conditionner RSA et allocation de réinsertion à un travail d’intérêt général
  • Adapter les logements des personnes âgées
  • Développer des services publics itinérants dans les zones rurales et délocaliser certaines administrations publiques
  • Augmenter de 25 % le taux d’encadrement en Ehpad
  • Ne pas modifier la loi actuelle sur l’assurance-chômage, la réforme souhaitée par Emmanuel Macron, mise en place en décembre 2021.
  • Mettre en place un barème dissuasif pour les entreprises
  • Renforcer le congé parental et rétablir l’universalité des allocations
  • Élargir le prêt à taux zéro
  • Soutenir le « droit au français », dans les entreprises notamment

 

Politique

 

  • Instaurer un statut de l’élu
  • Élire un député sur cinq à la proportionnelle
  • Revenir au septennat ( révocatoire à mi-mandat)
  • Créer un référendum d’initiative populaire ou citoyenne
  • Exiger un casier vierge pour les élus
  • Supprimer le Conseil économique, social et environnemental (CESE)
  • Ne pas accorder son autonomie à la Corse
  • Alléger les normes
  • Supprimer l’échelon régional et les intercommunalités
  • Supprimer les avantages pour les anciens élus
  • Prendre en compte le vote blanc

 

Europe et international

 

  • Réduire le nombre de députés européens
  • Arrêter toute négociation ou processus d’adhésion à l’UE
  • Remplacer l’Union européenne par une Communauté des nations libres
  • Reprendre les contrôles aux frontières
  • Renégocier les traités et renoncer au CETA et au Tafta
  • Protéger l’agriculture française
  • Ne pas sortir de l’euro
  • Stopper les sanctions à l’égard de la Russie
  • Lancer un grand plan pour mieux développer l’Afrique
  • S’en tenir à un non-alignement de la France et faire de l’Ukraine un Etat neutre
  • Faire « prendre sa part » à la France dans l’accueil de réfugiés ukrainiens
  • Créer une Union méditerranéenne pour mettre en place une politique de développement
  • Faire face à la montée en puissance chinoise
  • Ne pas imposer d’embargo sur le pétrole russe

 

Site de campagne du candidat : https://2022nda.fr/

Crédit photo : Site internet

 

 

Auteur : Marin Martin

 

 

Catégories:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.