Le draw my life : un nouvel outil de communication pour les institutions publiques ?

Aucun commentaire

Aujourd’hui, quel youtubeur n’a pas déjà publié une « draw my life » sur sa chaîne? Des vidéos devenues de nouveaux outils d’expression pour cette génération du numérique.

Un grand succès sur les réseaux sociaux

 

Le « draw my life » fait désormais partie des types de vidéos les plus populaires sur les réseaux sociaux. Des vidéos simples reposant sur un principe : dessiner des moments marquant de sa vie, des dessins qui s’accompagnent d’une voix off pour les raconter. Il est apparu pour la première fois en janvier 2013 sur la chaîne d’un célèbre youtubeur britannique Sam Pepper. Le succès a été immédiat, et le draw my life est devenu incontournable dans le monde de Youtube.

Ce nouveau support de communication permet dès lors de créer une proximité avec son récepteur. Un support qui s’inscrit dans une démarche de storytelling, le dessin permettant de simplifier les informations transmises aux récepteurs. Le « draw my life » est donc une vidéo interactive qui suscite l’engagement, notamment sur les réseaux sociaux. Le développement des smartphones a ainsi participé au succès de ce moyen d’expression, puisqu’ils ont permis d’en faciliter la création et le visionnage. Un concept qui repose ainsi sur trois mots-clés : la proximité, l’affectivité et l’identification. Il renouvelle ainsi le genre de la vidéo et notamment les vidéos institutionnelles.

Un outil au service des organisations 

 

Un nouveau moyen d’expression qui commence à faire peu à peu sa place dans le secteur de la communication, notamment dans le secteur privé. Un outil qui va contribuer à expliquer de nouveaux projets, mais aussi à montrer l’organisation d’une structure. Ainsi, il est de plus en plus utilisé dans le domaine de la communication interne. Le « draw my life » y devient « draw my business ». 

Un succès qui tient au fait qu’il n’est pas utile de disposer de beaucoup de matériel, donc cela revient à un prix abordable, ce qui permet de renouveler facilement sa communication.

En ce qui concerne le secteur public, le draw my life y est moins présent, mais commence à émerger. La Mairie de Vitry sur Seine a par exemple créé une campagne municipale sur la propreté en s’appuyant sur un « draw my life ». Ils ont ainsi demandé aux adolescents de la commune de participer à la création de ce support. De plus, on constate que cet outil est aussi beaucoup utilisé par les associations pour sensibiliser à certaines causes. 

Le « draw my life » est donc devenu un outil de communication digitale indispensable pour de nombreuses organisations, un développement constant qu’il faudra surveiller dans les années à venir.

Auteur : MARINE LEDOUX

Catégories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *